Des nouvelles de votre syndicat – 3 octobre 2013

Le conseil exécutif du SPUQO vous informe de l’avancement des dossiers en cours dans lesquels il se porte à la défense des droits, intérêts et conditions de travail des professeures et professeurs.

1) Coup de théâtre entourant la révision du Règlement sur l’utilisation des ressources informatiques : la direction rejette en bloc la proposition faite par le SPUQO sans justifier sa position. Elle choisit de judiciariser un litige qui aurait pu trouver sa résolution dans la négociation.

Le 12 septembre 2013, le comité exécutif du SPUQO a remis à la direction un projet de révision du Règlement sur l’utilisation des ressources informatiques. Ce même projet vous a été transmis le 20 septembre en vue de l’assemblée générale du 25 septembre 2013. Le comité exécutif espérait trouver une solution négociée au grief portant sur ce règlement. Rappelons que ce règlement est considéré abusif : il autorise notamment la direction à consulter vos courriels, à accéder aux fichiers qui se trouvent sur les serveurs de l’UQO ou sur votre ordinateur, etc. Tout cela sans mandat, sans autorisation et sans motif valable. Étant donné cette décision de la direction de ne pas négocier et vu qu’il nous faut maintenant nous préparer pour les audiences devant un arbitre pour résoudre ce litige, nous demandons aux assemblées départementales de discuter du projet de révision du règlement et de nous faire part de leurs préoccupations eu égard à des réalités disciplinaires ou départementales particulières. Nous pensons, par exemple, à l’existence de la clinique de psychologie et aux enjeux de confidentialité que son fonctionnement suppose.

2) Autre coup de théâtre, malheureusement prévisible… L’austérité des choix budgétaires de la direction semble de plus en plus injustifiée.

Pour l’année 2012-2013, le fonds de fonctionnement (le fonds qui finance la mission première de notre institution : enseignement et recherche) arbore un surplus de 3,1 M $ (source : États financiers au 30 avril 2013 et annexes). De plus, le déficit accumulé du fonds de fonctionnement sera augmenté de 1,1 M $ pour l’acquisition d’immobilisations. En avril dernier, le SPUQO avait dénoncé les choix budgétaires à l’UQO et le régime d’austérité indu auquel la communauté universitaire et le corps professoral en particulier étaient confrontés : nous avions notamment remis en question 1) la vitesse avec laquelle la direction avait choisi de résorber les compressions gouvernementales, 2) le refus de ramener au fond de fonctionnement les montants virés au fonds d’immobilisations par le passé et à réviser des engagements coûteux (https://spuqo.files.wordpress.com/2013/05/24avril2013_choix-budgc3a9taires-de-luqo.pdf).

Depuis avril 2013, les mauvaises nouvelles s’accumulent : 1) diminution des ressources allouées pour l’enseignement en dépit d’une augmentation des inscriptions de 7 %; 2)  réduction inégalée des fonds alloués à la recherche et à la création; 3) augmentation sans précédent de la moyenne groupe-cours au 1er cycle (de 35 à 38,7). Le conseil exécutif du SPUQO poursuit ses analyses sur l’offre de cours et les moyennes groupes-cours ainsi que sur le financement interne de la recherche et de la création (FIRC) dans l’espoir de remettre la qualité de l’enseignement et le développement de la recherche à l’avant-plan des préoccupations de la direction.

3) Le conseil syndical prend vie!

Le conseil syndical s’est réuni pour la première fois le 18 septembre 2013. Trois propositions de comités ont émergé des discussions : 1) un comité d’aide à l’intégration des nouveaux membres du corps professoral; 2) un comité de la condition féminine; 3) un comité de l’intégration des campus de Gatineau et de Saint-Jérôme. Des responsables ont été nommés afin de rédiger les ébauches de mandat et de composition de ces comités.  Ces points seront discutés lors du prochain conseil syndical.

4) Le comité sur l’avenir de l’enseignement supérieur s’active.

Le comité sur l’avenir de l’enseignement supérieur du SPUQO vous invitera sous peu à une rencontre. Elle aura pour but de discuter des grands enjeux de l’heure : loi-cadre et gouvernance, création du conseil national et financement des universités. Ces enjeux vont à coup sûr conditionner la tâche professorale pour de nombreuses années à venir. Cette rencontre permettra de discuter d’une « position SPUQO » qui devra ensuite être soumise au vote en assemblée générale.

En attendant l’invitation du Comité à participer à une rencontre, les membres sont invités à prendre connaissance des mémoires de la Fédération québécoise des professeures et professeurs universitaires (FQPPU) :

  • La priorité du Conseil national des universités

(https://spuqo.files.wordpress.com/2013/10/fqppu_conseilnationaluniversite.pdf)

5) Des forums sur la tâche professorale universitaire se préparent.

La  Fédération québécoise des professeures et professeurs d’université (FQPPU) a annoncé la tenue d’une série de forums sur la tâche professorale universitaire. Le premier de ces forums portera sur l’enseignement et il mettra en cause, notamment, la valorisation et les transformations de cette composante essentielle de la tâche professorale.
La date du premier forum n’est pas encore fixée : nous vous invitons à communiquer avec le SPUQO (professeurs.syndicat@uqo.ca) afin de faire connaître votre préférence pour l’une ou l’autre des dates prévues par la FQPPU :
– le vendredi 14 mars 2014 ;

– le vendredi 21 mars 2014 ;

– le vendredi 25 avril 2014.

Les forums se tiendront à Montréal (lieu à préciser), de 9 h à 17 h. Les frais d’inscription se limiteront au coût du repas du midi qui sera offert sur place.

6) Professeures et professeurs retraités : la première cérémonie d’hommage a eu lieu le 25 septembre 2013.

Conformément à une résolution du conseil exécutif de l’automne 2011, les nouveaux retraités recevront désormais un cadeau en signe de reconnaissance pour leur contribution à la vie universitaire de l’UQO. Les retraités présents le 25 septembre 2013 (retraites effectives entre le 1er mai 2012 et le 31 août 2013) ont reçu une reproduction d’une œuvre de Jean-Alexandre Proulx-Desjardins, un diplômé de l’École multidisciplinaire de l’image (ÉMI) de l’UQO. L’œuvre, intitulée Dubai_01, a été choisie parmi les œuvres des finissants des cinq dernières années de l’ÉMI. Le comité de sélection était formé des professeurs Dimitri della Faille, Jean-François Lacombe et de l’adjoint administratif du SPUQO, Jean-Phillippe Scott.