Foire aux questions

EN CONSTRUCTION

Pour toute question ou demande d’aide, veuillez écrire à secretariat@spuqo.com.

Je serai en sabbatique en 2020-2021. Est-ce que je devrai consacrer du temps à mes activités d’enseignement du trimestre d’hiver 2020?

Les professeur.e.s ont la responsabilité de compléter l’évaluation des apprentissages pour chacun des cours inscrits à leur tâche d’enseignement du trimestre d’hiver 2020, exception faite des rares cas où il serait impossible d’administrer des travaux ou examens additionnels dans le respect de la consigne de distanciation sociale. Considérant le Plan de continuité adopté, l’évaluation des apprentissages peut être prolongée sur trois trimestres à compter de la fin du trimestre d’hiver 2020.

Peut-on informer dès maintenant nos étudiant.e.s des modalités de continuité pédagogique spécifiques à nos cours ?

Oui. Vous pouvez informer vos étudiant.e.s des modalités d’évaluation des apprentissages dès maintenant et, au plus tard, le 6 avril 2020. Vous devez de plus informer la personne-ressource désignée par le comité sectoriel de votre département des modalités que vous aurez identifiées.

Est- ce que le schéma qui nous a été fourni à la fin de la semaine dernière s’applique également aux stages?

Oui, le schéma, tout comme le Plan qu’il illustre, s’applique également aux cours et aux stages. Les professeur.e.s et personnes chargées de cours peuvent se référer au Comité sectoriel de leur département pour discuter des particularités d’une activité (cours ou stage).

Les copies d’examen se trouvent à mon bureau. Est-ce qu’il sera possible de les récupérer?

Oui. La direction de l’UQO travaille à l’élaboration d’un calendrier qui permettra à tout le personnel de récupérer du matériel essentiel.

Puis-je présumer de l’échec d’un cours à partir des évaluations administrés avant le 13 mars 2020?

Non. Il se peut qu’un.e étudiant.e échoue le cours (notation « E »), mais cette appréciation ne peut être faite qu’au terme des trois trimestres dont disposent les étudiant.e.s pour réaliser les travaux et examens additionnels.

Puis-je fixer un seuil de passage plus élevé pour apprécier la réussite ou l’échec d’un.e étudiant.e?

Non. Les seuils de réussite établis par la Commission des études (52 % au premier cycle et 64 % aux cycles supérieurs) demeurent en vigueur. Toutefois, le Plan adopté par les instances remplace la notation usuelle par la mention « S » lorsque le cours ou le stage est réussi.

Puis-je tenir compte de l’assiduité des étudiant.e.s en classe avant le 13 mars 2020 pour apprécier la réussite?

Non. L’appréciation du succès doit reposer sur les travaux et examens administrés avant le 13 mars et sur les travaux et examens additionnels demandés à tout.e étudiant.e qui n’a pas atteint le seuil de réussite en date du 13 mars 2020.

J’envisage de compléter la session avec des séances en ligne. Est-ce que ce choix pourrait être contesté par les étudiant.e.s?

Oui. Les étudiant.e.s ne bénéficient pas nécessairement des conditions qui leur permettraient de poursuivre le trimestre d’hiver 2020 par le biais de séances en ligne (accès internet, enfants à la maison, etc.). Vous devez convenir de modalités d’évaluation (examens ou travaux) qui sont accessibles aux étudiant.e.s et leur accorder trois (3) trimestres pour compléter les travaux et examens additionnels.

Le plan et la procédure semblent suggérer que l’on accorde « succès » du seul fait qu’un.e étudiant.e est inscrit.e à un.e activité (cours ou stage) et que cette activité a été arrêtée le 13 mars 2020.

La notation « S » signifie que l’étudiant.e a réussi selon votre appréciation. Cette appréciation repose sur les mesures d’évaluation administrées en date du 13 mars 2020 si ces mesures sont suffisantes et réussies par l’étudiant.e.

Si les mesures administrées en date du 13 mars 2020 sont insuffisantes pour vous permettre d’apprécier la réussite des étudiant.e.s, vous devez leur demander de compléter des travaux ou examens additionnels, dans le respect des consignes de distanciation sociale. Les étudiant.e.s ont un délai de trois trimestres pour compléter ces exigences.

Si un.e étudiant.e. est en situation d’échec selon les modalités d’évaluation ayant été réalisées en date du 13 mars 2020, vous devez lui demander de réaliser des examens et/ou travaux additionnels lui offrant ainsi la possibilité de réussir. L’étudiant.e dispose d’un délai de trois trimestres pour compléter les modalités d’évaluation additionnelle demandées.

Je crois comprendre que le plan proposé m’oblige à reconnaître que les étudiant.e.s ont réussi un cours sans avoir vu la moitié du contenu.

Non. Le plan prévoit des travaux et examens additionnels si, selon votre appréciation, il n’est pas possible de déterminer du succès (ou non) des étudiant.e.s en date du 13 mars 2020.

Le plan comporte de plus une disposition à l’effet de fournir de l’information favorisant les apprentissages : « Dans tous les cas (cours et stages), il sera fortement encouragé de fournir aux étudiantes et étudiants de l’information, des documents et autres contenus pertinents et ce, à distance, via la plateforme Moodle ou autres modalités déterminées par la personne enseignante ou le superviseur de stage favorisant le processus de continuité d’apprentissage afin de permettre aux étudiantes et aux étudiants qui le souhaitent, d’obtenir des compléments de formation à la matière déjà présentée avant le 13 mars 2020. Des modalités de suivis, par exemple, par courriels ou via la plateforme Moodle pourraient être envisagées. » (Plan de continuité visant la poursuite des activités d’enseignement du trimestre d’hiver 2020 dans le contexte de la pandémie (COVID-19), page 6)

Dans mon département, des professeur.e.s sont désignés « professeur.e encadreur.e ». Dois-je transmettre des consignes ou précisions aux personnes chargées de cours?

Non. Toute personne chargée de cours a la pleine jouissance de sa liberté académique. De plus, la notion de « professeur encadreur » n’existe pas dans la convention collective du SCCCUQO-CSN ni dans celle du SPUQO-CSN. Les personnes chargées de cours appliquent le Plan de continuité (scénarios 1 et 2) et elles se réfèrent au comité sectoriel de leurs départements respectifs, au besoin.

Si je juge impossible de terminer un cours ou d’administrer des travaux ou examens additionnels dans le respect de la consigne de distanciation sociale, qu’adviendra-t’il de ma tâche d’enseignement pour le trimestre d’hiver 2020?

Le cours demeure reconnu aux fins de la reconnaissance de la tâche d’enseignement.

Dans la foire aux questions de l’UQO, il est question de rémunération. La réponse semble suggérer que notre salaire pourrait être coupé. Est-ce exact?

Non. La foire aux questions de l’UQO précise que : « [P]endant la période de fermeture des pavillons et campus de l’UQO, l’Université continuera de verser la rémunération habituelle à tous les membres du personnel régulier ». Il n’y a pas non plus d’incidence pour les personnes qui ne sont pas encore permanentes.

Est-ce que nous disposerons automatiquement de Zoom, version pro, pour enseigner à compter du trimestre d’été 2020?

Oui. L’UQO a fait l’acquisition de licences additionnelles. Vous devez placer une requête auprès du STI.

Qui peut devenir membre du SPUQO?

Une professeure ou un professeur devient membre du SPUQO une fois qu’est complété le formulaire d’adhésion et que sa candidature a été entérinée par le Conseil exécutif du syndicat.

Comment associer des pondérations à chaque composante lors de la définition de la tâche annuelle, notamment pour la composante enseignement?

La pondération associée à chaque composante d’une tâche doit refléter le temps que la professeure ou le professeur pense consacrer pour sa réalisation. Si les pondérations prévues varient en cours d’année, l’information sera indiquée lors de la présentation du sommaire. L’évaluation des professeures et professeurs est basée sur les pondérations associées à chaque composante de la tâche et aux pondérations effectives indiquées dans le sommaire.

Sur le plan de la tâche d’enseignement, la professeure ou le professeur peut prendre en considération le contexte du cours tel que le cycle (1er, 2ème ou 3ème cycle), le fait qu’il s’agisse d’un cours enseigné pour la première fois, depuis peu ou encore qui n’a pas été enseigné depuis longtemps; le nombre d’étudiantes et d’étudiants inscrits; le matériel devant être créé ou renouvelé pour ce cours (recueil, études de cas, sélection des lectures obligatoires, etc.). Il peut donc représenter plus que 10 % de la tâche et atteindre par exemple 20 % (par cours) dans le cas de nouveaux cours.

Ajoutons que les dégagements d’intégration des professeures et professeurs en début de carrière ne sont pas associés automatiquement aux activités de recherche. Ils peuvent être répartis entre l’enseignement et la recherche compte tenu de l’obligation de participer aux formations pédagogiques et des situations fréquentes où de nouveaux cours doivent être montés.

Je serai en sabbatique en 2020-2021. Est-ce que je devrai consacrer du temps à mes activités d’enseignement du trimestre d’hiver 2020?

Les professeur.e.s ont la responsabilité de compléter l’évaluation des apprentissages pour chacun des cours inscrits à leur tâche d’enseignement du trimestre d’hiver 2020, exception faite des rares cas où il serait impossible d’administrer des travaux ou examens additionnels dans le respect de la consigne de distanciation sociale. Considérant le Plan de continuité adopté, l’évaluation des apprentissages peut être prolongée sur trois trimestres à compter de la fin du trimestre d’hiver 2020.

Peut-on informer dès maintenant nos étudiant.e.s des modalités de continuité pédagogique spécifiques à nos cours ?

Oui. Vous pouvez informer vos étudiant.e.s des modalités d’évaluation des apprentissages dès maintenant et, au plus tard, le 6 avril 2020. Vous devez de plus informer la personne-ressource désignée par le comité sectoriel de votre département des modalités que vous aurez identifiées.

Est- ce que le schéma qui nous a été fourni à la fin de la semaine dernière s’applique également aux stages?

Oui, le schéma, tout comme le Plan qu’il illustre, s’applique également aux cours et aux stages. Les professeur.e.s et personnes chargées de cours peuvent se référer au Comité sectoriel de leur département pour discuter des particularités d’une activité (cours ou stage).

Les copies d’examen se trouvent à mon bureau. Est-ce qu’il sera possible de les récupérer?

Oui. La direction de l’UQO travaille à l’élaboration d’un calendrier qui permettra à tout le personnel de récupérer du matériel essentiel.

Puis-je présumer de l’échec d’un cours à partir des évaluations administrés avant le 13 mars 2020?

Non. Il se peut qu’un.e étudiant.e échoue le cours (notation « E »), mais cette appréciation ne peut être faite qu’au terme des trois trimestres dont disposent les étudiant.e.s pour réaliser les travaux et examens additionnels.

Puis-je fixer un seuil de passage plus élevé pour apprécier la réussite ou l’échec d’un.e étudiant.e?

Non. Les seuils de réussite établis par la Commission des études (52 % au premier cycle et 64 % aux cycles supérieurs) demeurent en vigueur. Toutefois, le Plan adopté par les instances remplace la notation usuelle par la mention « S » lorsque le cours ou le stage est réussi.

Puis-je tenir compte de l’assiduité des étudiant.e.s en classe avant le 13 mars 2020 pour apprécier la réussite?

Non. L’appréciation du succès doit reposer sur les travaux et examens administrés avant le 13 mars et sur les travaux et examens additionnels demandés à tout.e étudiant.e qui n’a pas atteint le seuil de réussite en date du 13 mars 2020.

J’envisage de compléter la session avec des séances en ligne. Est-ce que ce choix pourrait être contesté par les étudiant.e.s?

Oui. Les étudiant.e.s ne bénéficient pas nécessairement des conditions qui leur permettraient de poursuivre le trimestre d’hiver 2020 par le biais de séances en ligne (accès internet, enfants à la maison, etc.). Vous devez convenir de modalités d’évaluation (examens ou travaux) qui sont accessibles aux étudiant.e.s et leur accorder trois (3) trimestres pour compléter les travaux et examens additionnels.

Le plan et la procédure semblent suggérer que l’on accorde « succès » du seul fait qu’un.e étudiant.e est inscrit.e à un.e activité (cours ou stage) et que cette activité a été arrêtée le 13 mars 2020.

La notation « S » signifie que l’étudiant.e a réussi selon votre appréciation. Cette appréciation repose sur les mesures d’évaluation administrées en date du 13 mars 2020 si ces mesures sont suffisantes et réussies par l’étudiant.e.

Si les mesures administrées en date du 13 mars 2020 sont insuffisantes pour vous permettre d’apprécier la réussite des étudiant.e.s, vous devez leur demander de compléter des travaux ou examens additionnels, dans le respect des consignes de distanciation sociale. Les étudiant.e.s ont un délai de trois trimestres pour compléter ces exigences.

Si un.e étudiant.e. est en situation d’échec selon les modalités d’évaluation ayant été réalisées en date du 13 mars 2020, vous devez lui demander de réaliser des examens et/ou travaux additionnels lui offrant ainsi la possibilité de réussir. L’étudiant.e dispose d’un délai de trois trimestres pour compléter les modalités d’évaluation additionnelle demandées.

Je crois comprendre que le plan proposé m’oblige à reconnaître que les étudiant.e.s ont réussi un cours sans avoir vu la moitié du contenu.

Non. Le plan prévoit des travaux et examens additionnels si, selon votre appréciation, il n’est pas possible de déterminer du succès (ou non) des étudiant.e.s en date du 13 mars 2020.

Le plan comporte de plus une disposition à l’effet de fournir de l’information favorisant les apprentissages : « Dans tous les cas (cours et stages), il sera fortement encouragé de fournir aux étudiantes et étudiants de l’information, des documents et autres contenus pertinents et ce, à distance, via la plateforme Moodle ou autres modalités déterminées par la personne enseignante ou le superviseur de stage favorisant le processus de continuité d’apprentissage afin de permettre aux étudiantes et aux étudiants qui le souhaitent, d’obtenir des compléments de formation à la matière déjà présentée avant le 13 mars 2020. Des modalités de suivis, par exemple, par courriels ou via la plateforme Moodle pourraient être envisagées. » (Plan de continuité visant la poursuite des activités d’enseignement du trimestre d’hiver 2020 dans le contexte de la pandémie (COVID-19), page 6)

Comment utiliser le fonds de développement professionnel (cl. 2.11)?

Notre convention collective comporte désormais pour les professeures et professeurs réguliers un fonds de développement professionnel (clause 2.11) d’un montant de 2 000 $, à être utilisé sur une période de deux (2) ans.

La première période de deux ans a démarré avec la signature de la convention, à compter du 1er mai 2018 au 30 avril 2020. Par conséquent, la deuxième période de deux ans sera du 1er mai 2020 au 30 avril 2022 et ainsi de suite. Ce fonds n’est pas transférable et la période de deux ans n’est pas variable.

Ce fonds peut être utilisé pour rembourser « […] les frais encourus pour la présentation ou la participation à une activité de formation ou de recherche, les frais relatifs à une cotisation professionnelle, l’achat de matériel et les frais de traduction. » (clause 2.11 de la Convention collective). Par exemple, vous pourriez acheter des livres, des fournitures de bureau, couvrir les frais de participation à une conférence (inscription, transport, per diem), etc. Une demande d’avance de fonds est possible pour la participation à une conférence.

L’achat de matériel informatique étant balisé par certaines politiques internes, veuillez vous référez à la section suivante de la FAQ : Comment acheter du matériel informatique?

L’embauche d’auxiliaires de recherche n’est pas autorisée en vertu de ce fonds. 

La cotisation à un ordre professionnel peut être imposable au provincial (Revenu Québec), mais vous pouvez demander à Revenu Québec de ne pas l’imposer si vous maintenez ce statut par obligation de l’employeur. C’est avec Revenu Québec qu’il faut traiter. La cotisation n’est pas imposable au fédéral (Agence de Revenu Canada).

Procédure :

Pour utiliser le fonds de développement professionnel, il s’agit de suivre les procédures de remboursement en remplissant le formulaire de remboursement (intitulé Demande de remboursement [frais de voyage, de représentation ou autres dépenses]) ou en demandant une avance de fonds en indiquant qu’il s’agit d’une dépense en vertu du fonds de développement professionnel et en joignant les pièces justificatives. Le tout doit être acheminé au Décanat de la gestion académique peu importe le type de dépenses.

Dans mon département, des professeur.e.s sont désignés « professeur.e encadreur.e ». Dois-je transmettre des consignes ou précisions aux personnes chargées de cours?

Non. Toute personne chargée de cours a la pleine jouissance de sa liberté académique. De plus, la notion de « professeur encadreur » n’existe pas dans la convention collective du SCCCUQO-CSN ni dans celle du SPUQO-CSN. Les personnes chargées de cours appliquent le Plan de continuité (scénarios 1 et 2) et elles se réfèrent au comité sectoriel de leurs départements respectifs, au besoin.

Si je juge impossible de terminer un cours ou d’administrer des travaux ou examens additionnels dans le respect de la consigne de distanciation sociale, qu’adviendra-t’il de ma tâche d’enseignement pour le trimestre d’hiver 2020?

Le cours demeure reconnu aux fins de la reconnaissance de la tâche d’enseignement.

Dans la foire aux questions de l’UQO, il est question de rémunération. La réponse semble suggérer que notre salaire pourrait être coupé. Est-ce exact?

Non. La foire aux questions de l’UQO précise que : « [P]endant la période de fermeture des pavillons et campus de l’UQO, l’Université continuera de verser la rémunération habituelle à tous les membres du personnel régulier ». Il n’y a pas non plus d’incidence pour les personnes qui ne sont pas encore permanentes.

Est-ce que nous disposerons automatiquement de Zoom, version pro, pour enseigner à compter du trimestre d’été 2020?

Oui. L’UQO a fait l’acquisition de licences additionnelles. Vous devez placer une requête auprès du STI.

Comment acheter du matériel informatique?

Voici les consignes du DGA pour rappeler en bref les règles en lien avec l’achat de matériel informatique, y compris pour le fonds de développement professionnel (cl. 2.11) :

1. Achat de matériel informatique de 1 000 $ et plus :

  • La Politique d’acquisition de biens et de services et d’octroi de contrats de construction (http://uqo.ca/docs/10466) et la Procédure qui en découle prévoient, en ce qui concerne un achat de 1 000 $ et plus, que celui-ci doit être effectué par le personnel de l’approvisionnement du Service des finances de l’Université.
  • La Politique prévoit également, au Tableau 1 — Responsabilités exclusives des unités administratives mandatées par l’Université, pour l’acquisition de matériel informatique, ce qui suit : « toute acquisition de matériel informatique, audiovisuel, imprimantes, logiciels, etc. est la responsabilité exclusive de l’unité administrative mandatée par l’Université, soit le Service des technologies de l’information (STI). Ceci nécessite une approbation du Service des technologies de l’information (STI) ».

2. Achat de matériel informatique de moins de 1 000 $ :

  • La Procédure mentionne que toute acquisition de biens qui relève du Service des technologies de l’information {STI) nécessite une approbation avant d’amorcer le processus d’acquisition sous la rubrique « Fonds de recherche et autres acquisitions non défrayées par les budgets du STI »). Pour ce faire, le demandeur doit soumettre sa demande en faisant une requête informatique via le site web de l’UQO : https://soutien.uqo.ca