Un dîner-causerie pour la Journée mondiale contre l’homophobie

Le 17 mai marque la Journée mondiale contre l’homophobie et la transphobie. Pour souligner cette journée, un dîner-causerie se tiendra au Café-bar Le Tonik, à compter de 11 h 30, autour du thème Fruit Machine, discrimination et homophobie.

Les médias sont invités à cet évènement qui évoquera la situation de nombreuses personnes gaies et lesbiennes ayant perdu leur emploi au sein de la fonction publique fédérale entre les années 1950 et 1980, en raison de leur orientation sexuelle. À cette fin, des « tests » absurdes pour « déceler l’homosexualité » ont été développés, notamment par des universitaires, et baptisés « Fruit Machine ».

Au-delà de ce sombre épisode de l’histoire canadienne, les organisateurs du dîner-causerie, le professeur Thomas Collombat, du Département des sciences sociales, et Joël B. Xavier, étudiant à la maîtrise en travail social à l’UQO, souhaitent lancer une discussion sur les formes prises aujourd’hui par l’homophobie et la transphobie dans nos sociétés, et sur les façons de les combattre.

Il s’agit, selon le professeur Collombat, d’une première fois que cette journée est soulignée à l’UQO avec un tel évènement. « On veut surtout permettre aux gens de pouvoir se rencontrer et discuter de ça pour la première fois. »

L’épisode Fruit Machine est significatif, explique le professeur Collombat, surtout que ces tests pour déterminer qui des employés étaient gais ou lesbiennes dans la fonction publique fédérale, ont été développés dans le milieu universitaire. Ces tests ont été utilisés à partir des années 1950 et plusieurs fonctionnaires et militaires ont été congédiés. L’homosexualité était considérée comme un crime avant 1969.

Au cours des derniers mois, ce dossier a défrayé les manchettes lorsque des victimes des politiques anti-gais ont demandé des excuses de la part du gouvernement fédéral.

Initiative de la Fondation Émergence, la Journée contre l’homophobie a ses origines au Québec, en 2003. Cette première édition se tenait alors un 4 juin.  Les Nations Unies ont par la suite décrété le 17 mai de chaque année Journée internationale contre l’homophobie. Le 17 mai est donc devenu progressivement un évènement mondial connu en anglais sous le nom International Day Against Homophobia (IDAHO).

Quand : Le mardi 17 mai 2016, de 11 h 30 à 13 h 30
Où : Café-bar Le Tonik
UQO | Pavillon Alexandre-Taché, 283, boulevard Alexandre-Taché, Gatineau

Le café et viennoiseries seront offerts par l’AGE. Chaque personne est invitée à apporter son lunch.