Octroi des bourses du SPUQO 2020-2021

En janvier 2021, le Syndicat des professeures et professeurs de l’Université du Québec en Outaouais (SPUQO) lançait son programme de bourses pour souligner l’engagement social d’étudiantes et d’étudiants de l’Université du Québec en Outaouais (UQO). Nous avons le plaisir de vous annoncer que les candidatures des deux étudiants suivants ont été retenues : monsieur Phillipe Trudel (étudiant au baccalauréat en psychologie) et madame Ann Lévesque (étudiante au doctorat, développement durable et conservation des ressources naturelles renouvelables, sciences naturelles) ; ces étudiants recevront respectivement une bourse d’un montant de 1 000 $ pour cette huitième édition du programme.

Le SPUQO tient à remercier toutes les candidates et tous les candidats ayant participé au programme de bourse et à les féliciter pour la qualité de leur dossier. Le SPUQO invite les autres étudiantes et étudiants de l’UQO à soumettre leur candidature pour la prochaine année, alors que deux bourses seront remises. Les informations concernant le programme de bourses SPUQO sont également disponibles dans notre site Web : https://spuqo.com/programme-de-bourses-du-spuqo/.

Félicitations aux récipiendaires des bourses du SPUQO 2021 et à l’an prochain !

Les membres du comité exécutif du SPUQO-CSN

De gauche à droite : Marie-Laure Dioh, secrétaire générale du SPUQO et membre du comité de bourse ; Vincent Boutonnet, vice-président aux affaires syndicales du SPUQO; Ann Lévèsque, lauréate ; Philippe Trudel, lauréat ; Geneviève Piché, membre du comité de bourse et Félix Zogning, trésorier du SPUQO.

Résolution du conseil syndical et pétition en appui aux personnels et étudiant·es de l’Université Laurentienne de Sudbury

Mesdames les professeures,

Messieurs les professeurs,

Lors de sa rencontre du 14 avril 2021, le conseil syndical du SPUQO a adopté une résolution en soutien aux personnels et étudiant·es de l’Université Laurentienne de Sudbury :

Résolution # CS-2021.04.14-03

Résolution en soutien aux personnels et étudiant·es de l’Université Laurentienne de Sudbury

ATTENDUla restructuration annoncée de l’Université Laurentienne de Sudbury, donnant lieu à l’élimination de près de 70 programmes et au licenciement de plus d’une centaine de professeures et professeurs ;
ATTENDUque les programmes en français sont particulièrement touchés par ces coupures ;
ATTENDUles conséquences dramatiques de ces décisions pour le parcours des étudiant·es de l’Université Laurentienne souhaitant poursuivre des études supérieures dans leur région et plus largement pour l’avenir de la francophonie ontarienne ;
ATTENDUles conséquences dramatiques de ces décisions pour la carrière des professeur·es de l’Université Laurentienne ;
ATTENDUque les missions et valeurs de l’Université Laurentienne rejoignent celles de l’UQO, notamment l’accessibilité de l’enseignement supérieur en français, le développement régional et les partenariats avec la communauté ;
ATTENDUque l’approche marchande adoptée pour cette restructuration n’est pas digne d’un établissement public d’enseignement supérieur et de recherche ;
LE CONSEIL SYNDICAL DU SPUQO 
DÉNONCEavec la plus grande fermeté les abolitions de programmes et les licenciements annoncés à l’Université Laurentienne ;
EXPRIMEsa solidarité avec les personnels, étudiant·es et professeur·es de l’Université Laurentienne ainsi qu’avec les communautés de Sudbury, du Nord de l’Ontario et franco-ontarienne ;
APPUIEsans réserve les démarches des organisations représentant les groupes concernés afin que les autorités compétentes trouvent des solutions menant à la réouverture des programmes fermés et à la réembauche des personnels licenciés ;
INTERPELLEla direction de l’UQO afin qu’elle exprime son indignation et sa solidarité ;
MANDATELe comité exécutif du SPUQO pour diffuser cette publiquement cette résolution.

Proposé par Mathieu Charron.

Appuyé par Nathalie St-Amour.

Adopté à l’unanimité.

Le comité exécutif du SPUQO invite par ailleurs ses membres à signer la pétition pour demander un financement pour sauver assurer l’avenir de la Laurentienne : lien vers la pétition.

Cordialement,

Les déléguées, délégués du conseil syndical et le comité exécutif du SPUQO