Mot de la présidente du SPUQO

Vers un sommet sur l’enseignement supérieur

Le Gouvernement du Québec a annoncé la tenue d’un Sommet sur l’éducation en février prochain. Ce Sommet, dont les dates seront annoncées au début de janvier 2013, est précédé de quatre rencontres thématiques et de quatre forums citoyens. On peut consulter le détail de la démarche en se rendant sur le site du ministère de l’Enseignement supérieur, Recherche, Science et Technologie (www.mesrst.gouv.qc.ca).

Avant même que le Sommet ne soit officiellement annoncé, le SPUQO avait invité ses membres à participer à un atelier, afin de réfléchir aux principaux enjeux concernant l’université. Ainsi, le 15 octobre dernier, des professeurs des campus de Gatineau et de Saint-Jérôme ont établi un certain nombre de constats et élaboré des pistes de solution sur les questions relatives au financement des universités et de la recherche et à la gestion des institutions. Je produis, un peu plus bas (format PDF), un tableau qui résume les principaux éléments.

Selon la démarche établie par le ministère pour la tenue des rencontres préparatoires, les professeurs n’y ont pas une place prépondérante et la participation varie d’une rencontre à l’autre. Notre fédération, la FQPPU (http://www.fqppu.org/), a parfois invitée à contribuer, à participer ou à observer. Afin d’augmenter les occasions de faire entendre la voix des professeurs, les syndicats des professeurs du réseau UQ ont demandé que le Comité de liaison intersyndical des syndicats de professeurs du réseau de l’Université du Québec (CLIUQ) puisse participer aux rencontres. Cette demande a reçu un accueil favorable et le CLIUQ a été invité – toujours selon la formule variable -, à la rencontre thématique sur l’accessibilité et la participation aux études supérieures (porte-parole : Jean-Marie Lafortune, SPUQ), à la rencontre portant sur la gouvernance et le financement des universités (porte-parole : Louise Briand, SPUQO) et celle ayant pour thème la contribution des établissements et de la recherche au développement de l’ensemble du Québec (porte-parole : à venir).

Le SPUQO, la FQPPU et le CLIUQ demeurent préoccupés quant aux conclusions qui seront tirées de ces rencontres préparatoires et aux principes qui fonderont les bases du Sommet à venir. En marge des activités prévues par le gouvernement, le SPUQO participera aux rencontres prévues par le CLIUQ et la FQPPU au début du mois de février, afin d’identifier les meilleurs moyens de réaffirmer la pertinence et la nécessité de l’université publique au Québec et pour rappeler au gouvernement son obligation d’en assurer la pérennité et le développement.

Louise Briand
Présidente du SPUQO

Pour consulter le texte en format PDF ainsi que le tableau résumant les principaux constats et pistes de solution des professeurs de Gatineau et Saint-Jérôme, cliquez ici.

***