Octroi de bourse 2012-2013

Les récipiendaires des bourses du SPUQO pour l’année académique 2012-2013 sont :

  • Caroline Desrochers (étudiante à la maîtrise en sciences sociales du développement territorial)
  • Rima Habib (étudiante au baccalauréat en psychoéducation)
  • Kévin Lavoie (étudiant à la maîtrise en travail social)

    Récipiendaires bourse 2012-2013

    Remise des bourses du SPUQO – 28 juin 2013

    De gauche à droite : Mme Bernadette Kassi (conseillère), Mme Louise Briand (présidente), M. Guy Bellemare (conseiller), Mme Caroline Desrochers (récipiendaire), Mme Catherine Lanaris (vice-présidente et responsable du programme de bourses) et Mme Ilham Benyahia (conseillère).

    Absents de la photo : Dimitri della Faille (2ème vice-président) et les récipiendaires Mme Rima Habib et M. Kévin Lavoie.

     

Course au vice-rectorat à l’UQO : Denis Harrisson l’emporte haut la main

Gatineau, le 11 juin 2013/CNW Telbec

Le SPUQO salue l’arrivée de Monsieur Denis Harrisson aux commandes du vice-rectorat à l’enseignement et à la recherche de l’Université du Québec en Outaouais. Monsieur Harrisson a été nommé hier soir par le conseil d’administration au terme d’une course qu’il a largement dominée.

Monsieur Harrisson a en effet été choisi le 30 mai dernier par la Commission des études alors que 10 des 12 membres présents s’étaient dits favorables à sa candidature. La Commission des études est la plus haute instance académique et elle est composée de représentants des professeurs, des personnes chargées de cours, des étudiants ainsi que de cadres.

De plus, Monsieur Harrisson recueille l’appui des professeurs comme le révèlent les résultats de la consultation menée par le SPUQO et publiés aujourd’hui. Les professeurs ont été invités à se prononcer sur l’un et l’autre des deux candidats : le candidat Harrisson en est sorti vainqueur avec un appui de 70 %, suivi de très loin par le candidat Pelletier qui a pour sa part obtenu un résultat de 30 % seulement.

Par ailleurs, il semble peu probable que ce soit les conditions de travail qui ont fait reculer le candidat Pelletier comme il l’affirme à Mathieu Bélanger du journal Le Droit, puisque les conditions salariales des cadres supérieurs du réseau de l’Université du Québec sont déterminées par le Gouvernement du Québec, donc connues à l’avance.

Que Monsieur Benoît Pelletier ait été le candidat du recteur ne fait aucun doute, mais cela montre, une fois de plus, à quel point Monsieur Jean Vaillancourt est déconnecté de la communauté universitaire qu’il est pourtant censé servir.

***